« Je suis entré en sculpture fin 1989, pendant l’exposition du Metropolitan, en dessinant dans le musée le jour de fermeture, chaque semaine. C’est une petite sculpture des Cyclades que j’ai aimée. Pendant les quatre mois de l’exposition, je l’ai regardée. En rentrant à Burcy, j’ai pris un couteau dans la cuisine. Et dans le restant d’un manche de brosse, j’ai commencé un corps, je ne savais pas comment faire la tête, j’ai sculpté la tête d’un oiseau qui regarde vers le haut. Depuis, j’ai tout oublié. (…) » Jean-Michel Folon, Lettre à Pierre Alechinsky, fin mai 1995.

En collaboration avec la Ville de Bruxelles, la Régie des bâtiments, Urban et Bruxelles Environnement.