Déclaration universelle des droits de l’Homme en

C’est à l’occasion du 40ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qu’Amnesty International Belgique invite Folon à illustrer une nouvelle édition de cette véritable petite bible encore trop mal appliquée dans la plupart des pays du monde. Et c’est bien pour cela, parce que « tout le monde en parle et personne ne la lit », que l’artiste accepte de participer à cette cause humaniste, comme il le fait si souvent. Sur les 30 articles qui constituent le texte des Nations Unies, Folon en illustre 20 sans pour autant calquer les mots sous forme d’images. Généralement, en effet, c’est par l’usage de la métaphore qu’il choisit de nous livrer son interprétation, comme ces bombardiers en forme de croix survolant un cimetière jonché de ces mêmes croix, ou encore cet homme sur la main duquel s’est posé un oiseau libre alors que sa propre tête est enfermée dans une cage. Comme toujours, Folon parvient à nous livrer un message grave, extrêmement lourd de sens, à travers des signes simples et universels, aux couleurs d’une légèreté et d’une douceur qui réveillent chez le spectateur l’espoir plutôt que d’insister sur la tragédie de la réalité. Et c’est bien là toute la force de son travail : tels les oiseaux de la couverture, qui s’envolent pour apporter un message d’espoir et de paix dans tous les pays du monde, les images de Folon viennent imprégner nos esprits pour nous inciter à la réflexion, et peut-être même dans le meilleur des cas, à la réaction.